Cancer du côlon : 5 symptômes avant coureurs de la maladie

Publié le : 01 février 20214 mins de lecture

Le cancer du côlon agit silencieusement. On a des difficultés à détecter les signes avant-coureurs. C’est la raison pour laquelle il est primordial de prêter attention à certains symptômes. Pourtant, cette maladie est évitable si on le dépiste précocement. 

Les causes du cancer du colon

Certains facteurs sont à l’origine du cancer du côlon. À partir de la cinquantaine, les risques du développement de ce cancer augmentent. La consommation d’alcool, une alimentation riche en viande rouge, en graisse, en sucre, le surpoids et la sédentarité sont les facteurs à risques. Lorsque des polypes de l’adénome se situent sur la paroi du rectum et du côlon, les risques de cancer augmentent. Ces risques sont élevés si un parent a déjà eu des symptômes cancer du colon auparavant. Le syndrome de Lynch est un autre facteur qui déclenche cette maladie. Il peut déboucher sur le cancer du côlon. On estime que la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn peuvent accroître les risques de développement de ce cancer. 

Les symptômes du cancer du colon

Le cancer du côlon se manifeste par plusieurs symptômes. Le plus souvent, on a tendance à négliger les crampes abdominales ou les crampes d’estomac. Elles constituent des signes précurseurs de nombreuses maladies. Cependant, si les crampes deviennent plus fréquentes, elles pourraient être des symptômes cancer du colon. Une fatigue inhabituelle survient car l’énergie dans l’organisme est consommée par les cellules cancéreuses. Si vous n’avez pas changé vos habitudes alimentaires quotidiennes, pourtant, vous perdez rapidement du poids, consultez immédiatement votre médecin. Dans la plupart des cas du cancer colorectal, le malade connaît des fréquences irrégulières de selles ou des constipations fréquentes. Lorsque des ballonnements et des gaz accompagnent les symptômes précités, il est fort probable qu’il y a une tumeur dans la partie du côlon. Si ces symptômes se manifestent, il est recommandé de faire des examens complémentaires.

Les traitements du cancer du colon

Les traitements du cancer du côlon varient suivant chaque cas. Après avoir détecté les symptômes cancer du colon, la principale stratégie est de traiter cette maladie par la chirurgie. On utilise parfois d’autres approches, seules ou associées avec la chirurgie. Au début de la maladie, les tumeurs sont encore superficielles. On peut les retirer avec une simple coloscopie. Étant profondes, on procédera à l’hémicolectomie qui consiste à enlever une portion du côlon présentant une lésion. Au cours de l’intervention, le praticien enlèvera également les ganglions lymphatiques et les vaisseaux proches de cette tumeur. Ils sont susceptibles de porter des cellules cancéreuses qui pourraient développer de métastases. L’hémicolectomie est pratiqué en ouvrant le ventre. On y introduit des instruments miniaturisés par l’intermédiaire de petites incisions. Cette méthode permet de réduire la convalescence du malade.    

Cancer de l’estomac : quels signes doivent alerter ?
Cancer du pancréas : l’un des cancers les plus redoutés

Plan du site